Discantus à Saint-Sernin

Publié le par Civetta

Discantus à Saint-Sernin


Dans un des hauts-lieux du pèlerinage, la
Basilique Saint-Sernin, recevait en cet orageux et lourd 25 juillet de Toulouse d’été, le groupe de voix de femmes à cappella, l’ensemble Discantus, pour célébrer la fête de Saint Jacques le Majeur, à la découverte de ces musiques que les pèlerins ont pu chanter ou écouter tout au long de leur route. Le dixième enregistrement de ce groupe (fonfé en 1990), Compostelle, le chant de l’étoile, a fait l’unanimité de la presse musicale et collectionné les récompenses. Riche idée que la basilique St-Sernin, une des étapes vers Compostelle, à l’acoustique irréprochable, pour écouter les 12 chanteuses de Discantus qui se déployaient, sur les pas de Compostelle, dans l’abside, le chœur et la nef de la Basilique : antiennes, répons, versets, conduits, tropes et organum se mêlent aux sons d’un carillon et d’un jeu de cloches à mains et mettaient en valeur l’architecture de cette basilique, dont les vitraux s’éclairaient en silence de temps à autre des éclairs de l’orage à l’extérieur... C’était magique.

Commenter cet article