Le couperet

Publié le par Cécile Civetta

Le couperet

Le couperet, c'est un peu "dans la peau de José Garcia" ou du moins du personnage qu'il incarne: réussi côté scénario, et aussi pour l'atmosphère créée par le choix de Costa-Gavras de tout faire voir à travers les yeux du protagoniste, au point de nous faire vivre son malaise et sa paranoïa (ponctuée d'images subliminales sous forme d'affiches sexy impromptues, par exemple, visant peut-être à montrer à quel point la fixation pathologique du personnage l'enferme dans une bulle où tout lui échappe). Mais le véritable sujet du film échappe aussi, tant l'accent est mis sur le suspense (assez proche du Chabrol de "La demoiselle d'honneur"), et sur la psychose d'un José Garcia dont le jeu fait très vite penser à celui qui fut le sien dans "Rire et Châtiment"...Bref, c'est bien ficelé, mais on se demande un peu à la fin ce que le cinéaste a voulu montrer.
Vu le 3 avril 2005. Note: *

Commenter cet article