Le secret des poignards volants

Publié le par Cécile Civetta

Le secret des poignards volants

Mais bien sûr... "et l'écureuil, il accroche le poignard à la tige du bambou..." La poésie de l'invraisemblable et des invincibles est toujours là: même si la seconde partie du film tombe un peu dans le film de série B (pour l'esthétique neige-hémoglobine), toute la première partie vaut le détour: on est sous le charme du jeu de l'écho, de la beauté des personnages et des images, de la magnifique manière de filmer qui nous fait croire pleinement (et avec humour parfois) à cette bande dessinée animée de ballets, de batailles et de baisers...En savoir plus sur Le secret des poignards volants de Zhang Yimou
Vu le 27 novembre 2004. Note: **

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article