U la licorne

Publié le par Civetta

U (cliquer sur la photo), c'est l'histoire d'une petite licorne en laquelle s'incarne la tristesse (u..u..u...u u...) de la princesse Mona: plus Mona est triste, plus U l'accompagne et la seconde, mais plus Mona devient heureuse, et plus U la licorne rétrécit...Ce dessin animé est un petit bijou d'humour, de vivacité et de liberté: ça part dans tous les sens, avec cette impression que les personnages ont une liberté l'expression, visuelle et verbale, inégalée. La musique de Sanseverino (qui est aussi la voix du chat Kulka à bonnet - au corps langoureux et presque féminin tant il est lascif - amoureux de la princesse, elle-même chien au longues oreilles et au museau phallique!) appuie cette tonalité extrêmement ludique et enjouée, dans un décor aux couleurs qui semblent piquées tantôt à Cézanne, tantôt à Katsushika Hokusai ou même à Rembrandt dans certaines scènes d'intérieur. Les dialogues sont désopilants (la scène du rencard et du baiser avec les têtards pour témoins est un morceau d'anthologie), et les voix des personnages sont très bien choisies et donnent une humanité et une profondeur sans précédent aux dessins: Bernadette Lafond en mère lapin est extra, le lézard Lazar est un poème à lui tout seul, et on sourit en reconnaissant une scène fameuse du Mépris de Godard plantée dans un décor de cette Belle aux bois dormant placée sous le jougs de deux rats immondes ... Bravo donc à cette création où une équipe d'artistes et techniciens Russes, Français, Italiens et Chinois ont mis leur patte artistique (voir la liste au générique!). Un dessin animé qui réussit la prouesse de donner l'impression que ce sont les personnages qui décident de chacun de leurs faits et gestes, et non les dessinateurs! Ce qui est quand même balaise...
Voir
les bandes-annonces.
Images et extraits.
Vu le 1er nov. 2006. Note: ***

Commenter cet article