Expo Louvre: le dessin florentin

Publié le par Civetta

nymphe-giovanni-mannozzi2-copie-1.jpgFaisant suite à l’expo Ligozzi et à l’occasion de la publication de l’inventaire des Dessins toscans XVIe-XVIIIe siècles, tome 2, 1620 – 1800 du musée du Louvre, le département des Arts graphiques poursuit sa politique de présentation de ses collections de dessins florentins avec, du 12 mai au 15 août 2005, Le dessin florentin sous les derniers Médicis (1620-1720) et a choisi de mettre en valeur une soixantaine de dessins, sélectionnés parmi les quelques 750 que comporte ce volume, riche des œuvres d’une centaine d’artistes. Les techniques (sanguine, pierre noire, rehauts de blancs, papier préparé etc...) aussi bien que les sujets (nus, naturalistes, religieux, illustrations d’ouvrages) font toute la particularité de ces fascinants dessins. Pour preuve, cette Nymphe poursuivie par un satyre (plume et encre brune, sanguine, pierre noire; ci-contre Musée du Louvre © RMN / Gérard Blot) de Giovanni Mannozzi (1592-1636), connu sous le nom de Giovanni Da San Giovanni et considéré par ses contemporains comme un excellent peintre de fresques. Influencé par l’école vénitienne et les dessins de Jacques Callot, il intervient aussi dans l’ornement de nombreuses églises ou abbayes toscanes. Le dessin ci-contre, inspiré sans doute du Pastor Fido de G.B.Guarini , était prévu pour un décor de la villa Il Pozzino non loin de Florence.

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article