Stefano di Giovanni dit Sassetta

Publié le par Civetta

Le bienheureux Ranieri délivre les pauvres d'une prison de Florence (vers 1437-1444): un tableau qui ressemble à une bande dessinée et dont le mouvement naît, semble-t-il, du contraste entre l’aplati des personnages (comme chez Giotto) associé à l’ébauche de perspective du décor. Cet élément de la prédelle postérieure représente le bienheureux Ranieri délivrant les quatre-vingt-dix pauvres gens, retenus dans une prison de Florence, qui avaient sollicité son aide. Ce tableau fait partie d’un retable à double face, aujourd’hui en morceaux, commandé à Sassetta en 1437 par les Franciscains pour le maître-autel de l'église San Francesco de Borgo San Sepolcro et achevé en 1444. Stefano di Giovanni (dit Sassetta) fait partie des peintres actifs à Sienne et en Italie du Nord du XIIIe au XVème siècle, dont les oeuvres majeures, rassemblées au musée du Louvre, unissent la sobriété à la richesse expressive, comme par exemple le St Jérôme pénitent en extase de Luca Signorelli (vers 1505-1510) les portraits de Pisanello. La Renaissance à Sienne et en Italie du Nord au Quattrocento s’enrichit ainsi de peintres maîtrisant peu à peu les volumes, de théoriciens de la perspective (Andrea Mantegna), s’inspirant tantôt les uns des autres, tantôt de l’Ecole flamande.

Stefano di Giovanni dit Sassetta
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article