Stefano di Giovanni dit Sassetta

Publié le par Civetta

Le bienheureux Ranieri délivre les pauvres d'une prison de Florence (vers 1437-1444): un tableau qui ressemble à une bande dessinée et dont le mouvement naît, semble-t-il, du contraste entre l’aplati des personnages (comme chez Giotto) associé à l’ébauche de perspective du décor. Cet élément de la prédelle postérieure représente le bienheureux Ranieri délivrant les quatre-vingt-dix pauvres gens, retenus dans une prison de Florence, qui avaient sollicité son aide. Ce tableau fait partie d’un retable à double face, aujourd’hui en morceaux, commandé à Sassetta en 1437 par les Franciscains pour le maître-autel de l'église San Francesco de Borgo San Sepolcro et achevé en 1444. Stefano di Giovanni (dit Sassetta) fait partie des peintres actifs à Sienne et en Italie du Nord du XIIIe au XVème siècle, dont les oeuvres majeures, rassemblées au musée du Louvre, unissent la sobriété à la richesse expressive, comme par exemple le St Jérôme pénitent en extase de Luca Signorelli (vers 1505-1510) les portraits de Pisanello. La Renaissance à Sienne et en Italie du Nord au Quattrocento s’enrichit ainsi de peintres maîtrisant peu à peu les volumes, de théoriciens de la perspective (Andrea Mantegna), s’inspirant tantôt les uns des autres, tantôt de l’Ecole flamande.

Stefano di Giovanni dit Sassetta

Commenter cet article