Amsterdam, les musées

Publié le par Civetta

Visite culturelle oblige, voir Amsterdam c’est aussi voir ses musées. ceux-ci sont très chers (10€ l’entrée adulte et 4€ ensuite si on peut profiter de l’ “audiotour” dans la langue choisie, somme toute bien appréciable pour éviter de lire tout l’anglais écrit sous les tableaux, parfois peu accessible de surcroît à travers la foule amassée devant les tableaux), et il faut parfois faire des heures de queue, sauf si on a réservé son ticket par internet au préalable (c’est mieux!). Au Rijksmuseum (ci-contre), deux heures de queue montre en main si on ne bénéficie pas de la “fast lane” parce qu’on a réservé (en ligne, par exemple)... Mais une fois à l’intérieur, on trouve les trésors de la peinture flamande: quelques Franz Hals, des Rembrandt à foison dont la fabuleuse Sainte-Anne -ou mère de Rembrandt-, ou le Jérémie, époustouflants), quasiment tout Veermer (somme toute peu productif, une trentaine de tableaux seulement à son actif), et évidemment la salle consacrée à la célébrissime et immense Ronde de nuit de Rembrandt. Au musée Van Gogh (file d’attente beaucoup plus rapide), à quelques pas de là, dans ce même quartier des musées proche de Vondelpark, on entre progressivement et chronologiquement chez les peintres aimés de Van Gogh, puis dans la vie de Van Gogh (avec les commentaires de tableaux l’audiotour, c’est idéal), dans un parcours diachronique qui retrace à travers les tableaux, les différents états d’esprit (et de folie) du grand peintre, ainsi qu’un aperçu de l’art japonais qu’affectionnait le peintre, au point de l’intégrer concrètement dans certains de ses tableaux, parfois bien surprenants... C’est réellement bien fichu. Après la visite des musées, on peut aller se prélasser et goûter aux bons sandwiches ou toasts de la terrasse et du café niché dans Vondelpark.

Amsterdam, les musées
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article