Molière: La Princesse d'Élide

Publié le par Civetta

La Princesse d'Élide, Molière

Création au festival off d’Avignon 2005, sur une mise en scène de Jean-Hervé Appéré, la Princesse d’Élide, de Molière créée en 1664 au théâtre du Palais-Royal nous a offert à Odyssud mardi soir un festival de parodie de fable pastorale (ingrédients tirés du Pastor Fido de Guarini, et l’Aminta du Tasse) sur fond d’une mise en scène joyeuse et virtuose s’appuyant aussi et avec bonheur sur l’héritage du Piccolo Teatro de Giorgio Strelher et de la commedia dell’arte, pour la mise en scène façon “théâtre dans le théâtre”. L’Arlequin Moron est extraordinaire dans ses “lazzi” à l’italienne version “break danse hip hop” silencieux et acrobatique, et le texte de Molière parodiant ce qui faisaient les topos du théâtre de cours de l’époque l'est tout autant: amante dédaigneuse finissant par se rendre à l’amour plutôt que de passer son temps à la chasse, surgissement d’un ours puis d’un sanglier, feintes d’amants suicidaires au bord du désespoir, clins d’oeil moqueurs à l’actualité du CPE ou de la grippe aviaire, juste assez et pas trop pour rappeler que ces clins d’oeil satiriques étaient aussi le lot de ce type de spectacle à l’époque de Molière.
Synopsis et la version PDF du texte.
Photo: [Benjamin Bassereau] Avignon festival off 2005
L’avis des spectateurs.

Commenter cet article