L'Iceberg

Publié le par Civetta

L'Iceberg

Un petit film d’humour belge, teinté d’influences de Jacques Tati, et de surréalisme saupoudré, ici et là, de Bunuel comique, cela donne L’Iceberg. C'est la touchante (et néanmoins désopilante) histoire de Fiona qui commence enfermée par mégarde dans la chambre froide des frites du fast-food qu’elle dirige, en passant par une splendide autant que savoureuse “danse de l’iceberg” version Momix dans la chambre à coucher. Elle finit poursuivie par son mari qu’elle quitte pour un marin (sur le Titanique!!!) parce qu’il s’aperçoit un peu tard de sa disparition... Cela rappelle aussi un peu - pour le scénario- le savoureux Liberté Oléron, dont l’humour grinçant est néanmoins remplacé par une poésie surréaliste subtile où le cocasse côtoie l’absurde en donnant à ce petit film un charme certain.
Vu le 9 avril 2006. Note: ***

Commenter cet article