le Dom Juan de Philippe Torreton

Publié le par Civetta

C'était à Odyssud hier: Philippe Torreton campe un Dom Juan plus que convaincant, accompagné d'un Jean-Louis Farré en Sganarelle excellent. Pour une première mise en scène, Torreton plantouille un peu la scène de la statue du commandeur (le drap verdâtre qui s'agite et se gonfle façon gost-buster, c'est pas terrible...). Disons que la mise en scène n'est pas toujours très réussie (heureusement que c'est Torreton qui paraît en centurion de tragédie classique au début, sinon on se demanderait quoi...ça pourrait être très raté!).
L'acteur qui joue Pierro est excellent (l'un des rôles les plus difficiles de la pièce, sans doute, et Nicolas Chupin s'en tire vraiment admirablement.

En tout cas, belle mise en valeur de la "voix" de Molière (à un moment, Dom Juan se déguise sous nos yeux quasiment en Jean-Baptiste Poquelin), ambigüe et double à souhait, une voix qui parle par le truchement d'un personnage hautement négatif mais où tout le monde en prend pour son grade: les dévots, les impies et les médecins...Un texte décidément très fort, porté par une interprétation plutôt très bonne.
Malgré quelques faiblesses de mise en scène (pourquoi ne pas avoir suggéré plutôt que montré la rencontre avec la mort à la fin, par un dialogue entre Dom Juan et la tête de mort posé sur son bureau, par exemple?), c'est un spectacle qui donne satisfaction sans être extraordinaire. L'interprétation, irréprochable, y est pour beaucoup.

Rue du Théâtre
L'avis de Liberté politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article