Max & Co - un bijou de film d'animation..

Publié le par Civetta

Embarqué par la musique (parfois fellinienne) de Bruno Coulais et par les images d'un monde aussi fascinant que ceux des films de Tim Burton, le spectateur (adulte ou enfant de plus de 6 ans) sort de Max & Co avec l'envie d'y retourner pour mieux voir ce qui lui a échappé dans ce foisonnement de détails visuels qui enrichissent ce petit bijou de film d'animation (prix du public au Festival du film d'animation d'Annecy). Une profusion de clins d'oeil teintés d'un humour "faisant mouche" (c'est le cas de le dire...voir la scène de l'oraison funèbre du prêtre de Saint-Hilare à Madame Doudou, la marmotte matronne) nourrissent ce film hyper réussi: cela va du Fabuleux destin d'Amélie Poulain (la scène à deux sur la trottinette), à l'Étrange Noël de Mr Jack (et d'autres allusions ont dû m'échapper). Les voix de Lorant Deutsch et de Sanseverino, que l'on reconnaît vite, font le reste, dans ce monde fantasmatique, fabuleux et néanmoins capitaliste, où un homme araignée (forcément..), associé à une mouche capitaliste et décadente, invente des mouches mutantes pour s'enrichir en vendant toujours plus de tapettes à mouches, et où les musiques d'ascenseur deviennent de désopilants orchestres d'ascenseur.
À voir absolument!
Le
Site officiel du film. Sur le film, son histoire et sa conception...
Vu le 21 mars 2008. Note: ***

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article